Je suis né en 1987 et je viens de Liebsdorf, un petit village d’Alsace. Je découvre la photographie en 2014. Elle transforme le regard que je porte sur le monde et sur ma vie.
J'y consacre depuis tout mon temps libre. Les milliers d'heures d'apprentissage et de pratique me permettent aujourd'hui de définir ma propre pratique photographique et de créer des images telles que je les vois avec mon oeil, mon coeur et mon esprit.
Je suis partisan d'une photographie visuelle. Pour moi, l'image seule doit suffire à exprimer quelque chose. Elle est au cœur de mon travail. Quand je montre mes images, je tente de communiquer. La première lecture de l'image, la plus importante, se fait dans les premières fractions de seconde, avant toute analyse consciente. Le spectateur peut être touché, interpellé, intrigué, apaisé, fasciné par l'image. Si c'est le cas, c'est là que la communication primordiale a lieu, intuitive, inconsciente, insaisissable, sans a priori, une connexion directe, de cœur à cœur, d'esprit à esprit, d'âme à âme. Les lectures suivantes se font de manière plus consciente et réfléchie. Si elles permettent de valider la première lecture, alors la communication a pleinement eu lieu. Cette communication fait écho à la communication que j’ai eu sur le terrain, avec un sujet ou une lumière m’a « parlé ».
Le thèmes récurrents de mon travail sont le cycle et la transition. Ces notions reviennent partout et à toutes les échelles dans l’univers. Elles assurent le rythme, l’équilibre et l’harmonie nécessaires à son bon fonctionnement. On les retrouve dans mes photographies: entre ténèbres et lumière, entre terre et cieux, entre froideur et chaleur, entre instant fugace et pause contemplative, entre réalité documentaire photographique et monde des rêves.
Je vis mon travail photographique comme une quête, même si son but est de moins en moins précis. C’est au final le cheminement qui me fait m’interroger et m’apporte du sens.
Les moments clés de ce cheminement restent sur le terrain, dans un endroit qui me parle, quand arrive un sujet ou une lumière qui me fait dire : «waouh ! ». Je me sens très bien. Je déclenche. Ces moments fugaces justifient toutes les questions, tous les doutes, tout l'investissement, tous les échecs nécessaires pour arriver à ces instants. J'essaie de les immortaliser en photo pour les revivre et les partager. Mes photographies sont futiles car elles n'ont aucune utilité directe. Mais pourtant elles me sont indispensables. Si mon corps ne manque de rien, je crée des photographies pour nourrir mon esprit.
Depuis août 2018, j’ai démarré ma reconversion pour devenir photographe professionnel. Mon projet sera basé sur mon travail personnel, l'accompagnement et la transmission des connaissances ainsi que la photographie artisanale.
Back to Top